Un trio gagnant pour l’entreprise : envies, besoins et valeurs

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour écrire ce texte, je suis partie de mes propres expériences de dirigeante. J’ai été chahutée dans mes valeurs lorsque j’étais associée, frustrée par le non aboutissement de projet où j’y avais mis toute mon énergie, triste lorsque les échanges ne sont plus constructifs avec des collaborateurs, confrontée à une réalité financière quand les clients ne sont pas respectueux des délais de règlement. Ces événements nous remettent en question en permanence sur nos savoir-être et nos savoir-faire. En revanche, ils ne m’ont jamais fait douter sur mon envie d’être chef d’entreprise.

Mon expérience couplée à celles de mes interventions en entreprises m’ont fait prendre conscience que pour s’épanouir en qualité de dirigeant, il est essentiel de trouver une osmose entre Envie, Besoin et Valeurs.

L’Envie, le Besoin et les Valeurs. De jolis mots. Certains diront même que ce sont de beaux concepts. En effet, ils en sont. L’objectif d’un coach, c’est justement de les relier au monde réel et donc professionnel.

 

Mais alors de quoi parlons-nous concrètement ?

 

 

 

L’envie

 

 

L’envie, c’est avant toute chose une intuition. Elle vient des tripes. Ecouter son intuition, c’est reconnaître ses émotions. Deux exemples pour illustrer : la peur va nous crisper, nous tordre le ventre, l’envie, elle, va au contraire ouvrir nos poumons, lâcher les épaules et initier de la Joie. Concrètement, l’envie, comme la peur ou tout autre émotion, est comme un signal d’alerte pour analyser la situation, clarifier le chemin et avancer sereinement.

Cette envie profonde est-elle adaptée à mon entreprise, à mes clients, à mon organisation. Concrètement, y-a-t-il un besoin ?

 

 

Le besoin

 

 

 

Au contraire de l’envie, le besoin est une notion pragmatique. D’où la nécessité de se poser quelques questions. En voici quelques unes : quel est mon contexte organisationnel, financier, concurrentiel actuel ? Qui sont mes alliés en interne et en externe pour concrétiser mon envie ? De quelle manière pourront-ils m’aider ? De quels moyens techniques, financiers je dispose et dont je vais avoir besoin pour atteindre ces enjeux ?

La notion de besoin engendre un questionnement rationnel. Il implique une ouverture à son environnement. Ainsi autour de cette envie, l’intention majeure, c’est que tous les intervenants (partenaires, associés, alliés, investisseurs, collaborateurs…) repartent avec un bénéfice. L’équilibre entre besoin et envie semble atteint si, sur le papier, tout est parfait : business plan, contrat, plan d’action.

 

Alors pourquoi parfois le projet est-il abandonné ? Une des réponses est l’absence de validation de valeurs communes.

 

 

Les Valeurs

 

 

 

Nous avons tous des valeurs issues initialement par la transmission familiale puis par nos propres expériences.

Alors comment savoir quelles sont nos valeurs communes ? Celles qui nous permettent de valider que nous pouvons avancer ensemble sereinement ?

Le meilleur indicateur pour reconnaître ses valeurs c’est d’écouter ses amis. Ils sont en général peu nombreux mais sont ceux avec qui nous aimons échanger. Nous nous sommes choisis car ils nous ressemblent. Quelles sont nos conversations communes et récurrentes ? Quel type de relation avons-nous ?

 

Voici quelques exemples de valeurs :

Authenticité : parler vrai, exprimer ce que l’on ressent sans peur d’être jugé par l’autre

Respect : valider que mon attitude n’a pas porté atteinte aux idéaux d’une personne, à ses règles, à ses besoins, à ses croyances

Confrontation : capacité à challenger les idées pour faire grandir la réflexion (notion bien distincte du conflit qui est initié par un jugement)

Argent : toute décision est en rapport avec une notion pécuniaire, c’est le fait d’exister en fonction d’un statut social, d’une rémunération estimée comme étant suffisante pour être crédible

Individualisme : tendance à s’affranchir de toute obligation de solidarité, esprit de lutte et de combativité face à autrui

Solidarité : envie d’être ensemble, personnes reliées par des idéaux communs qui enclencheront une assistance mutuelle en lien avec ces idéaux

 

Comme nous pouvons le constater, certaines valeurs peuvent créer des divergences fortes. D’ailleurs, je suis convaincue que certains en les lisant ont été heurtés par les définitions et veulent les compléter ou les modifier. Et c’est là, que tout commence. Valider ce que chacun entend derrière ces concepts en y présentant des exemples concrets va permettre d’asseoir une relation saine et équilibrée permettant de concrétiser l’envie.

 

J’espère que ces quelques lignes vous auront donné l’envie de relier ces trois notions et d’appréhender la rentrée en se donnant comme objectif d’être vigilant à ses ressentis, à son environnement et à ses valeurs.  Je suis convaincue que cela vous permettra de prendre de la hauteur sur les enjeux rencontrés et de ne plus être en mode sur-réaction mais en mode action.

 

Je vous souhaite une belle et heureuse rentrée !