Les éléments fondateurs d’un leadership éco-responsable.

 

L’Univers a déployé un environnement propice à l’émergence de la Vie sur Terre. Quatre grandes étapes ont permis d’y installer, dans cet ordre : le Feu, la Terre, l’EAu et l’Air.

 

Je me suis permise une analogie dans les différentes étapes reconnues scientifiquement pour vous présenter les étapes regroupant pour chacune quelques-uns des savoir-faire et savoir-être, qui sont sources à mes yeux d’un leadership éco-responsable.

 

 

 

 

1ère étape : disque protoplanétaire (4,568 milliards d’années). Le soleil attire des poussières autour de lui pour former un disque.

 

 

 

 

Le Leadership Feu : il est visionnaire. Il prend acte de plusieurs informations, les relie entre elles pour à terme initier une vision. Il est ainsi à l’écoute de son intuition et de ses ressentis.

Sa capacité à accepter ses émotions permet de transmettre sa vision en ayant une parole vraie auprès de ses collaborateurs, de ses clients et de ses partenaires.

 

 

 

2ème étape : phase d’accrétion (4,567 milliards d’années). La Terre commence à se constituer en couche successive grâce à la collision et l’amalgame des petits corps inorganiques, solides ou fluides.

 

 

 

 

Le Leadership Terre : il est rationnel. Il prend acte de cette vision pour établir une stratégie adéquate.

Il devient responsable d’un cadre explicite et réaliste qui va permettre de concrétiser cette vision. Il va ainsi responsabiliser et fixer des objectifs à ses équipes.

Les notions de protection, de permission et de puissance posées par le leadership Terre laisse la place au leadership Eau.

 

 

 

3ème étape : formation des océans (4,56 – 3,8 milliards d’années). Plusieurs théories d’affrontent encore. La première implique que l’eau proviendrait d’astéroïdes et la seconde que l’eau serait née de l’expulsion du sous-sol de la Terre.

L’eau est souple, elle s’adapte à la forme de son environnement sans l’envelopper.

 

 

Le Leadership Eau : il est empathique. Capable de ressentir les ambiances, il va être vigilant au changement et dans ce contexte que chacun trouve sa place dans une équipe. Il réalise des feedbacks constructifs pour maintenir un contexte apprenant, source de motivation.

 

 

 

4ème étape : extension des continents (4,56 – 3,8 milliards d’années). La planète se refroidit ce qui permet à l’oxygène de trouver sa place dans l’atmosphère.

L’air est l’élément le plus léger, il enveloppe la Terre.

 

 

 

 

Le Leadership Air : il est communicatif. Ses capacités, entre autre, à prendre de la hauteur, pratiquer l’écoute active, à interroger sur ses certitudes, à utiliser les notions de participation et de collaboration avec subtilité lui permettent d’emmener son équipe  à créer et à expérimenter. Il sait relier le Besoin à l’Envie.

 

 

 

Nous avons chacun une aptitude pour l’un ou plusieurs de ces leaderships. Reconnaître sa sensibilité permet d’ouvrir 2 portes. La première sera celle de la délégation et la seconde celle de l’apprentissage.

 

L’Univers n’a pas dévoilé tous ses secrets, ces étapes sont donc celles initiant la Vie sur Terre. Il est donc possible de s’octroyer le droit de modifier cet ordre en maintenant à l’esprit que pour y vivre en qualité d’humain ces 4 éléments restent vitaux.

 

Ainsi dans mes séances de coaching, je m’appuie sur ces 4 éléments. Cela permet au client de prendre conscience de ses facultés innées et aux membres d’une équipe de la complémentarité de ces talents.

Forts de ces prises de conscience, nous pouvons ensemble explorer de nouveaux savoir-être et savoir-faire individuel et collectif.