Découvrez les Soft Skills

Lorsque l’on épluche les CV des candidats il est assez évident de repérer ses diplômes, son expérience, ses compétences techniques mais finalement, comment savoir si il saura s’intégrer à votre équipe, si il sera efficace dans  la mission qui lui sera confiée ou si il a le sens de la communication ? Toutes ces qualités humaines et relationnelles sont ce que l’on appelle des « soft skills », que l’on pourrait traduire par le « savoir être » du candidat.

Pour vous aider à les repérer plus facilement nous avons listé les soft skills les plus incontournables.

Quels sont les soft skills incontournables ?

Manuela Forno, Professional Guidance de Crossroads, s’est penchée sur la question car malgré une culture d’entreprise toujours différente d’une société à une autre, il semble néamoins que certains « soft skills » fassent l’unanimité et soient de véritables incontournables :

Le sens de l’efficacité

Cette aptitude est essentielle, car elle permettra de savoir si le candidat est capable de garder le cap dans toute situation critique, de ne pas perdre de vue l’essentiel. Elle demande un sens poussé de l’organisation, une bonne gestion du temps et du stress, un sens des priorités, un engagement à tenir les délais énoncés.

Savoir être du candidat : Être concret, avoir le sens des réalités, avoir un esprit pragmatique (par opposition aux théories toutes faites). Faire preuve d’un jugement approprié et adapté à la situation. Savoir garder le cap et ne pas perdre du vue les objectifs à atteindre. Être focalisé et rester concentré. Optimiser ses gestes et ses pensées (ne pas s’éparpiller dans tous les sens). Savoir gérer le stress et les pressions extérieures. Être organisé et savoir « prioriser » les tâches.

Le sens de la communication

Aussi bien écrite qu’orale, cette aptitude demande de mettre en œuvre toute une palette de talents et de les adapter selon les situations. Parfois conciliante, parfois ferme, parfois humble, parfois assurée, parfois imagée et drôle, parfois claire et concise, la communication est une clé majeure pour la visibilité et la reconnaissance (personnelle ou collective) de la performance et pour l’harmonie au sein d’une équipe.

Savoir être du candidat : Avoir une bonne expression orale. Savoir établir un bon contact avec ses interlocuteurs. Savoir rédiger des communications écrites claires et structurées. Faire preuve de discernement dans son style de communication, savoir adapter son discours selon la situation et les personnes. Être prêt à partager l’information et à en faire profiter les autres.

La flexibilité et l’adaptabilité

Cette aptitude est aujourd’hui essentielle, au vu des changements rapides et permanents au sein de l’entreprise. Elle va de pair avec le sens de l’adaptabilité, la capacité du candidat à changer rapidement de vitesse ou de cap. Les personnes résistantes aux changements ou celles qui ne veulent ou ne peuvent opérer que dans les limites de leur cahier des charges ont un avenir plus incertain que celles qui s’adaptent au fur et à mesure à l’évolution de l’entreprise.

Savoir être du candidat : Être ouvert aux changements. Savoir adapter et faire évoluer son ­travail. Être prêt à faire des heures supplémentaires ou à accepter de nouvelles tâches quand cela est nécessaire. Être capable de réviser son jugement ou son opinion. Remettre en question ses connaissances et ses croyances. Être prêt à apprendre. Savoir observer et écouter.

Le sens du collectif

Une personne opportuniste et individualiste peut remporter du succès pendant un temps donné, mais, à long terme, il s’avère que ce sont les personnes qui ont un sens marqué du collectif qui assurent une pérennité pour l’entreprise. Il s’agit dès lors de la capacité d’un candidat de voir plus loin que sa propre performance et de penser à l’équipe, au groupe, au département, à l’entreprise, au monde auquel on appartient et dans lequel on évolue. Cela ne demande pas seulement un esprit d’équipe, mais également un sens éthique poussé, une bonne écoute, une volonté de faire fonctionner les choses ensemble.

Savoir être du candidat : Avoir un esprit d’équipe, ne pas penser qu’à soi mais au groupe/département/entreprise dans lesquels on évolue. Partager ses connaissances. Être prêt à aider les autres, à écouter, à prendre de la distance par rapport à ses intérêts personnels, à être solidaire. Faire preuve de sens éthique.

La créativité et le sens de l’initiative

C’est probablement le « soft skill » le plus délicat, le plus difficile à acquérir. Il peut être inné, mais il demande souvent une bonne connaissance du milieu dans lequel le candidat évolue. Cette créativité doit toujours être reliée à un aspect visionnaire : c’est une capacité à transformer les choses, les amener plus loin, envisager des solutions nouvelles et différentes. Cela demande un sens de l’innovation, de sortir des chemins battus, ce que les Anglo Saxons appellent « to think outside the box » (littéralement « penser au delà de la petite boîte »).

Savoir être du candidat : Être plus qu’un simple exécutant, ne pas attendre simplement les directives de la hiérarchie, être proactif. Savoir proposer des idées au bon moment et à la bonne personne. Savoir générer de nouveaux élans, des nouvelles perspectives, des idées originales. Prendre du temps pour réfléchir à de nouvelles manières de faire.

Le 19/02/2014 par Chloé Fournier Mottet, dans Actus RHBlog.