Rappel: le coaching n’est pas du conseil !

Le pas vers le changementHier soir, j’accompagne mon compagnon qui présente son robot humanoïde devant une assemblée d’ingénieurs. Par le jeu du hasard, je rencontre un chef d’entreprise qui me raconte sa première rencontre avec un « coach ». En voici le résumé :

« Après avoir surfé sur le net, il voit un test sur un site d’un cabinet pour valider ses compétences de dirigeant. Intrigué et curieux, il y répond. Il va pouvoir vérifier ce dont il est capable. Il reçoit ses résultats. Conclusions : c’est un très mauvais managers… A peine le temps de comprendre, en bon sauveur, le cabinet lui envoie un email pour l’inviter à un petit-déjeuner. L’objectif lui présenter LE cabinet de Paris, qui va lui permettre de devenir LE manager.

Intrigué il se rend à cette réunion où on lui propose rapidement un rdv le lendemain matin pour lui faire une proposition personnelle de coaching. Ok, cela n’engage à rien. Le consultant présente ses services en qualité de coach : soutient sur le business plan, établissement de stratégie, des formations sur le management, etc.  Il lui annonce alors son tarif de 1500€ de l’heure, avec une moyenne de 2 heures par rencontre, 1 fois par semaine et ce pendant une durée minimum d’un an. Il demande à réfléchir. Quoi de plus normal. »

Après vérification ce matin sur ce cabinet, ces anciens cadres supérieurs et anciens dirigeant de PME sont à mon avis d’excellents consultants, de par leur parcours, ce qui explique et justifie le prix de leurs honoraires. Mais en revanche, ils n’ont pas été formés au coaching. Leur formation annoncée a été effectuée en interne, ils sont certifiés par l’école du cabinet, qui forment exclusivement leurs futurs collaborateurs … Le dirigeant, n’ayant lui-même jamais été formé…

Beaucoup de cabinet ou encore de franchise surfent sur la vague du coaching et donnent une image nuisible de l’accompagnement. Je vous conseille vivement d’être vigilant dans le choix de votre coach.

QUELQUES CONSEILS pour garantir une prestation de qualité :

  • vérifier le parcours de formation du coach. Pour cela il vous suffit de lui demander à quelle fédération il appartient (ICF, EMCC et/ou SFC). Son adhésion valide automatiquement un cursus homologué
  • la durée d’un coaching n’excède pas 1 an avec en moyenne 1 rencontre toutes les 3 semaines / 1 mois
  • un coach ne peut pas être simultanément coach d’une équipe et de son manager
  • un coach doit disposer d’un bureau où accueillir son client

Pour terminer, je me permets de redéfinir les services suivants :

COACHING :

« Le coaching professionnel se définit comme une relation suivie dans une période définie qui permet au client d’obtenir des résultats concrets et mesurables dans sa vie professionnelle et personnelle. A travers le processus de coaching, le client approfondit ses connaissances et améliore ses performances. » Accompagné par le coach, le client trouve lui-même sa voie en adéquation avec ses compétences et ses appétences du moment.
(Définition d’ICF : International Coach Federation )

CONSEIL :

« Avis, indication donnés à quelqu’un par quelqu’un d’autre pour le diriger dans sa conduite, dans ses actes. »

(définition Petit Larousse)

MENTORAT

Le mentorat est une relation interpersonnelle de soutien, d’échanges et d’apprentissage, dans laquelle une personne d’expérience investit sa sagesse acquise et son expertise afin de favoriser le développement d’une autre personne qui a des compétences à acquérir et des objectifs professionnels à atteindre.

(définition mentorat Quebec.org)

FORMATION

Action de donner à quelqu’un, à un groupe, les connaissances nécessaires à l’exercice d’une activité.

(définition Petit Larousse)

J’espère que ces quelques lignes permettront  à celles et ceux qui souhaitent être accompagnés de choisir sereinement leur coach.

Je vous souhaite à toutes et à tous de belles rencontres et expériences.

Christelle